STS : L’élevage cunicole un secteur prometteur à Tataouine

Dans la même perception de la stratégie nationale en matière de développement agricole et économique du pays, une importance décisive a été accordée, par le projet Skills to Succeed (STS)(implanté par Hilfswerk Austria International (HWA) et financé par la compagnie pétrolière OMV), au secteur de l’élevage cunicole ; compte tenu de sa contribution dans la concrétisation de la sécurité alimentaire, dans l’équilibre de la balance commerciale ainsi que dans la création d’emplois. Ces objectifs seront souhaitablement abouti tendant d’ailleurs vers l’amélioration de la situation socio-économique plénière de la région de Tataouine.
Par rapport à l’intervention de STS, les projets liées au secteur cunicole se subdivisent en trois champ d’accès:

*Les fermes d’élevage cunicole : concernant 18 bénéficiaires qui ont profité du programme d’intervention de STS dans le secteur agricole. Ces bénéficiaires disposent actuellement d’une totalité de 580 unités femelles ayant une production mensuelle moyenne de l’ordre de 4000 lapereaux par mois et les chiffres sont en progression continue. Les fermes cunicoles sont controlés périodiquement par un comité de pilotage (HWA, OEP, CRDA) ; après chaque visite, un rapport d’inspection est fourni. Suivant les recmmendations des spécialistes, les éleveurs ont suivi deux formations techniques en élevage cunicole pour l’optimisation de la multiplication du nombre des unités productrices et l’amélioration des revenus (Elevage, Production, Hygiène, entretient, etc…). Toutefois, il faut noter que le problème majeur qui inhibe la production optimale des lapins est celui lié à l’alimentation pour laquelle chaque agriculteur est encore obligé d’acheter le fourage individuellement ce qui augmente considérablement les dépnses et les charges auxiliaires.

*Le travail coopératif: la création de la Société Mutuelle de Services Agricoles des Eleveurs de Lapins à Tataouine (SMSALT) avait pour objectifs : (i) l’amélioration de la rentabilité des projets d’élevage cunicole, (ii) la réduction du coût de la production à la suite de la fourniture de services collectifs et (iii) le rayonnement au niveau du gouvernorat avec la possibilité de motiver les jeunes à s’engager dans des projets pareils. Différentes sessions de formation ont été réalisé au profit du conseil administratif et des éleveurs, à savoir : (a) La gestion financière et administrative des coopératives I organisée par STS, (b) la gestion financière et administrative des coopératives II organisée par l’Union des Agriculteurs. Une autre session formation a été organisée par le PNUD, sur la gestion administrative des organisations. De coté administratif et technique, la SMSALT est en voie de progression. Néanmoins, la Coopérative a besoin de soutien financier pour l’acaht de la nourriture animale provenant d’une source fiable et ce pour garantir une production animale optimale (une amélioration de la fertilité des femelles de 150%, une amélioration de poids de viande des Laperaux de 140% et une dimunition de la mortalité de 65%) .

*L’Abattoir: La valorisation adéquate de la chaine de production de la viande cunicole à Tataouine au profit des producteurs, des marchands et des consommateurs de lapins peut se traduire par la création d’une unité d’abattage des lapins selon les normes. en fait, le projet proposé d’abattoire représente le premier résultat souhaité de l’union des éleveurs cunicoles à s’engager dans la société coopérative. A son tour, la réalisation de ce projet permet certainement l’attraction de nouveau adhérants ce qui plaide en faveur de l’éxpansion de la coopérative. Ce projet à été suporté par STS et PNUD qui ont adopté le projet, vue son importance à l’échelle sectorielle et régionale ; ce qui a avantageusement insité les éleveurs à doubler le nombre des unités femelles pour doubler par conséquence leur production (puisqu’il y aura une unité d’abattage capable d’absorber toute la production disponible et encore plus). Il est à noter que ce projet est soutenu par l’Office de l’Elevage et de Paturage, la Commisériat Régional du Développement Agricole, l’Union des Agriculteurs et la municipalité de Tataouine qui a fourni un avis favorable pour la prise en charge de la construction de l’abattoir dans une zone convenable et consacrée à ce type d’activité.

Il importe de souligner en conclusion que l’élevage cunicole à Tataouine est un secteur porteur mais qui nécessite les efforts concertés de toutes les parties intervenantes pour sumonter les difficultés qui menacent sa durabilité dans la région.

Source : http://www.plumeseconomiques.com/magazine/sous-le-zoom/article/2015/06/24/4552/sts-l-levage-cunicole-un-secteur-prometteur-tataouine

LEAVE A COMMENT